Hong Kong et ces gratte-ciel !

La côte nord de l'île de Hong Kong et, à gauche, séparé de l'île par le Victoria Harbour, Kowloon.

La côte nord de l'île de Hong Kong et, à gauche, séparé de l'île par le Victoria Harbour, Kowloon. (© Cavalier JY)

En Asie, Hong–Kong (environ sept millions d’habitants appelés Hongkongais) apparait être une ville à part, tant son statut, hérité d’une histoire mouvementée et tumultueuse, reste unique et original. Ville chinois, la ville de Hong–Kong conserve néanmoins  un modèle économique, mais aussi (et surtout) politique, qui lui est propre. La mégalopole chinoise lutte, depuis des années, pour s’imposer comme étant la capitale mondiale de la Finance face à ses principales concurrentes en la matière : Shangai et Singapour.  Vous découvrirez, en visitant Hong–Kong et sa région, un univers fascinant, oscillante entre orient et Occident, passé et modernité.

Lorsque vous découvrez Hong–Kong, vous découvrez avant tout une région, au sein de laquelle la nature s’affiche sous ses multiples formes.  La ville de Hong–Kong a été édifiée le long de la Rivière des Perles, et c’est la Mer de Chine méridionale, qui s’offre alors à vous. Avant d’être une ville, Hong–Kong est avant tout une île, sur laquelle s’est construit le centre de la cité.  En parcourant cette île, mais aussi les abords faisant face à cet îlot, vous ne pourrez que constater que chaque mètre a été gagné sur la mer et sur le fleuve. Cela explique donc, que Hong–Kong  tire profit de chaque mètre carré, et l’espace indisponible en longueur a donc été bâti en hauteur.

La hauteur des nombreux gratte–ciel de Hong-Kong reste une  des curiosités de la ville. Que ce soit sur l’île même, ou sur le quartier de Kowloon (qui fait face à cette île) , ces gratte–ciel rivalisent d’originalité. Ainsi, les plus connues restent le Two International Finance Center et la Bank Of China Tower, même si l’International Commerce Tower est, depuis quelques années, le plus haut gratte–ciel de la cité avec ses 484 mètres.

Cette mer omniprésente s’acclimate du relief escarpé de cette région. Sur l’île, le Pic Victoria reste visible avec ses 554 mètres, alors que face à ce mont, le Tai Mo Shan, qui culmine à 958 mètres, donne une vue imprenable sur la baie de Hong–Kong. Car, si la ville apparait être l’une des capitales mondiales de la finance, la baie de Hong–Kong reste aussi un cadre exceptionnel, qui vous accueillera pour de longues randonnées. La ville vous révèlera aussi, au détour de ces différents quartiers, la présence britannique, puisque la Grande Bretagne administra la ville jusque 1997.

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.