Marseille, un grand carrefour méditerranéen

Marseille, le vieux port et de Notre Dame de la garde. (© Benblachere)

Marseille, le vieux port et de Notre Dame de la garde. (© Benblachere)

Entourée de collines dont le massif des calanques, la ville s’étend sur plus de 50 km de façade le long de la Méditerranée. De tous temps, Marseille se développe autour du commerce et de son port. Découverte…

Au fil des siècles, la ville s’articule autour du Vieux-Port, où des marins grecs venus de Phocée en Asie mineure fondent la cité en 600 avant J.-C.

Au Moyen Age, à Marseille on voit s’ériger des constructions religieuses importantes comme l’abbaye Saint-Victor la cathédrale Notre-Dame de la Major… Rattachée au royaume de France en 1481 par le Roi René, la ville suscite l’intérêt des monarques français. Afin de protéger la cité des ennemis arrivant par la mer, François Ier décide l’édification de la forteresse sur l’île d’If, rendu célèbre par le roman d’Alexandre Dumas, « Le comte de Monte Cristo ».

Le port, la Canebière…

Sous Louis XIV, la ville se prolonge vers le Sud et par la construction de l’arsenal des Galères.

La ville franchit alors la Canebière -artère principale de la ville- et autour des rues rectilignes où de beaux hôtels particuliers sont élevés. Deux forts encadrent l’entrée du port : le fort Saint-Nicolas et le fort Saint-Jean. Sous Louis XIV, l’Hôtel de Ville est érigé.

 Au XIXe siècle, le commerce maritime connaît un grand essor et de grands travaux sont entrepris. On fonde le port de la Joliette, on dessine de nouvelles artères, on réhabilite de nombreux édifices comme la basilique Notre-Dame de la Garde, le Palais de la Bourse, le Palais Longchamp, la Préfecture, le Palais des Arts, la cathédrale de la Nouvelle Major…

La vie de la cité se concentre essentiellement autour de l’activité portuaire et de la Canebière, On y trouve de grands cafés, des officines de négociants et immeubles d’armateurs.

Après la Seconde Guerre mondiale, l’architecte Le Corbusier réalise au Sud de la ville, la Cité radieuse reconnue par des générations d’architectes.

Depuis quelques années, Marseille négocie son virage pour l’avenir et fait peau neuve. On citera le projet d’aménagement « Euroméditerranée » avec l’apparition de nouveaux quartiers d’habitations et de bureaux sur d’anciennes friches industrielles.

Les nombreuses curiosités…

Les visiteur sont attirés par Notre-Dame de la Garde située sur la colline… de la Garde. A l’origine se dressait une chapelle, agrandie au fil des siècles pour accueillir les pèlerins. Ceinturée par un fort en 1536, elle subit des dégâts lors de la Révolution et rouvre en 1807 pour être finalement reconstruite en 1853.

On vient à Notre-Dame de la Garde pour observer sa crypte, la statue d’argent du maitre-autel de Chanuel ou les ex-voto. Mais Notre-Dame de la Garde, c’est dans l’image populaire « la Bonne Mère » protégeant la cite phocéenne. La majestueuse statue de la Vierge attire les regards de tous.

Parmi les autres curiosités, on compte Le Palais du Pharo né en 1852 sous l’impulsion de Napoléon III. Sur un terrain escarpé, la première pierre est posée en août 1858, pour fonder une demeure qui soit le pendant de la résidence de l’Impératrice à Biarritz. En 1870 avec la Révolution le chantier à peine achevé ne sert pas de résidence impériale. L’Impératrice Eugenie après un rude combat légue finalement le Palais du Pharo à la ville. Il abrite ensuite une École de Médecine et de nos jours… un espace de congrès

Au sein du quartier des Cinq Avenues, on apprécie le Palais Longchamp qui rend hommage à la construction du canal de Marseille amenant les eaux de la Durance dans la cité.

L’édifice est désormais dédié à la culture avec la présence du Musée des Beaux Arts dans l’aile gauche et le Muséum d’Histoire Naturelle dans l’aile droite. Les jardins abritent l’Observatoire de Marseille.

On n’oubliera pas le Fort St Jean né lors des Croisades. Au XIIe siècle, les Hospitaliers de Jérusalem y installent leur commanderie pour acheminer leurs troupes vers la Terre Sainte. Ces derniers construiront également un hôpital et le Palais du Commandeur.

Depuis le XVème au XVIIème siècle, le fort veille sur le port grâce à sa tour de Vigie, la “Tour du Roi René” puis la “Tour Ronde”. Après une histoire tumultueuse, le Fort St Jean abrite le Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée ( MuCEM ).

Bien entendu, Marseille connaît dans ses environs un engouement important pour ses fameuses Calanques et ses cabanons mais quand on parle de la métropole, il faut immanquablement penser au football et à la gastronomie marseillaise faite des produits issus du terroir provençal et méditerranéen. On déguste courgettes, poivrons, tomates, olives, thym, romarin, basilic, ciboulette… et une grande quantité de poissons et… la célèbre bouillabaisse !

 

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.