Buenos Aires, capitale la plus européenne de l’Amérique du Sud

Vue panoramique de Puerto Madero - Buenos Aires (©  Luis Argerich)

Vue panoramique de Puerto Madero - Buenos Aires (© Luis Argerich)

Située sur la rive ouest du Rio de la Plata qui sépare l’Argentine de l’Uruguay, Buenos Aires, la Capitale fédérale de l’Argentine compte près de 11 millions d’habitants. Elle a des airs européens. Découverte…

En arrivant à Buenos Aires, on ne ressent pas vraiment un dépaysement… mais le sentiment de vivre dans une ville rétro où les traditions semblent s’apparenter aux années cinquante ou soixante. Certains quartiers sont à l’image de l’Europe.

Cette capitale fut fondée en 1536 par Pedro de Mendoza et nommée alors Nuestra Señora Santa Maria del Buen Aire en souvenir des vents cléments qui avaient mené son bateau jusqu’au Rio de la Plata. Le port de Buenos Aires reste de nos jours un lieu stratégique du commerce et de l’administration.

Tango, patrimoine et musées…

La population de la métropole est principalement issue de l’immigration européenne du siècle dernier. Ce qui en fait une ville pleine de charme avec ses parcs et jardins, ses quartiers aux maisons basses, grattes ciels… terrasses de cafés.

Capitale du Tango, des grillades de boeuf argentin, Buenos Aires vit la aussi la nuit avec ses nombreux cabarets, restaurants, dancings où se retrouvent les porteños. Et puis on trouve les foules lors des matches de football avec notamment le club de Boca Juniors et son stade de la Bombonera, lieu de prédilection du joueur Maradona.

Plazza de Mayo - Buenos Aires © HalloweenHJB)

Parmi les curiosités, on ne manquera pas La Casa Rocade, siège de la présidence de la République, Plazza de Mayo où chaque soir à 19 heures, on peut assister à la relève de la garde.

La place est composée d’édifices issus des fastueuses années 20-30. Au Nord-Est de la place, la cathédrale, à la façade sobre abrite le mausolée du Général San Martin, l’homme du symbole de l’indépendance. A l’ouest, l’ancien Hôtel de ville datant de la fin du 18è siècle abrite dans sa partie ancienne un musée retraçant les événements historiques liés à l’indépendance.

Autres points d’intérêts, l’Avenida de Mayo avec ses terrasses, sur la vaste et magnifique Plaza du Congreso se dresse le Palais du Congrès National. Le soir, les cinémas, les théâtres et les cafés participent à la trépidante animation.

L’avenue Corrientes quant à elle regroupe les théâtres, cinémas, librairies et cafés très prisés, l’avenue de Santa Fe est dédiée aux magasins ; la Calle Florida, rue piétonne, séduit les amateurs de beaux objets et vêtements. Le soir se produisent des groupes de musique folklorique et des joueurs de tango.

La Recolata, San Telmo… des quartier prisés

Parmi les hauts lieux de l’animation de Buenos Aires, il y a La Recolata carrefour de toutes les classes sociales. On aime y prendre le soleil mais aussi visiter l’église baroque de El Pilar, son cimetière et le Centre Culturel Municipal spécialisé dans les expositions. Le dimanche et les jours fériés se tient un marché d’artisans de bijoux, vêtements, sculptures…

Le plus bel espace vert de la capitale argentine, c’est le Parque Palermo qui s’étend sur environ 500 hectares.

Sur cet espace tout fut crée par les mains de l’ homme, un lac, un hippodrome, des terrains de polo, de golf et un parc zoologique.

On observe sur le parc Palermo les joggeurs, les cyclistes… et le dimanche on y vient en famille pour le pique-nique et les loisirs.

 A Buenos Aires, le quartier chic du 19è siècle, San Telmo est devenu un quartier de classe moyenne. La concentration de boutiques d’antiquaires est importante et le dimanche se déroule une brocante où se mêlent des orchestres improvisant des tangos.

L’un des quartiers les plus visités de Buenos Aires, c’est certainement La Boca. Il comprend la Caminito, une rue bordée de maisons aux façades de tôle ondulée, peintes de couleurs vives, et de fresques. Peintres et sculpteurs ont installé leur atelier et le soir venu des rues s’animent autour des boîtes à marins, boîtes à tango… en présence d’une foule cosmopolite

Situé sur les rives du Rio de la Plata, le très tendance quartier Puerto Madero s’est développé vers la fin des années 90. On dit que c’est le plus cher de la capitale avec ses hauts gratte-ciel.

La gastronomie est réputée sur Puerto Madero à travers ses restaurants, ses hôtels de luxe, puis pour son complexe de cinéma, son casino et… par la présence d’une grande réserve écologique. Le Puente de la Mujer (Pont de la Femme) symbolise le Buenos Aires contemporain !

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.