Marrakech, le coeur de Maroc

Marchand ambulant de légumes à côté de la fontaine Mouassine

Marrakech est sans doute le coeur de Maroc: des costumes pittoresques, des acrobates, des tatoueuses au henné, des souks qui ne laissent personne indifférent. Le centre de Marrakesh, la Médina, est l’histoire vivante: le mausolée de Youssef Ibn Tachfine, bâtisseur de Marrakech, la mosquée aux pommes d’Or, le Palais de la Bahia. Marrakech, située au pied des montagnes de l’Atlas, a donné le nom à tout le pays. Ancienne capitale de Maroc, fondée en 1062 par le roi de la dynastie des Almoravides, elle est aussi le centre touristique du pays.

Un de ses plus grand chefs-d’œuvre est le Palais de la Bahia (palais de la belle). Construit pour une de ses 24 femmes par Ahmed ben Moussa, le grand vizir, il s’est transformé finalement en un vrai labyrinthe richement décoré au bout de 7 ans de sa construction. La mosquée Koutoubia, cet édifice imposant de couleur ocre, traditionnelle pour Marrakech, cette ville rouge, est l’une des constructions les plus caractéristiques de ce style. Son minaret est créé d’après le même projet que la Tour Giralda en Espagne et la Tour Hassan à Rabat. La place Jamaâ El Fna qui se situe à côté de la mosquée est l’endroit le plus populaire de la ville où la vie ne s’arrête jamais: charmeurs de serpents, dessins au henné, musiciens, conteurs, magiciens, toute sorte d’artistes populaires la peuple le jour et la nuit, des terrasses improvisées s’y installent.

Un dîner au restaurant accompagné de danses berbères, « danses du ventre », les jardins de Ménara, les souks c’est tout ce qu’il faut pour sentir le vrai esprit de Maroc, le rythme de ce pays. Des tapis, des épices, des habits nationaux, des objets traditionnels en céramique c’est ce qui attire les touristes.

Marrakech a toujours été le centre de l’ancienne homéopathie, l’apothicaire était le dernier espoir des malades, une sorte de magicien et les guérisseurs d’aujourd’hui gardent encore des secrets de leurs ancêtres utilisant de l’ambre gris sulfurique, des coraux, des cornes de rhinocéros pour traiter toute sorte de maladies. Et on a l’impression que rien n’est changé dans cette ville depuis l’ancienneté: on peut y trouver n’importe quel remède à commencer par des épices magiques, soins de beauté et en terminant par les médicaments contre le rhume, bronchite, asthme…

Située au centre du pays, cette ville a tout pour accueillir les touristes: hôtels de luxe et grand public, petits, moyens et grands, résidences et même riads ou villa marocaines (habitats traditionnels) pour vivre le charme de « Mille et une nuit ».

 

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.