Budapest, une capitale surprenante

Opéra de Budapest

Opéra de Budapest © Agapito

Traversée par le Danube, large et puissant, Budapest est une capitale aux multiples attraits qui s’étale sur les deux rives. Le pont des Chaînes symbolise à merveille l’union entre Buda et Pest …

Composée de Buda et Pest, Budapest de nos jours ne fait plus qu’une.  Toutefois dans le coeur des voyageurs, la première incarne l’image de la plus vieille et de la plus jolie, avec des petites rues et des édifices médiévaux ; la seconde Pest constitue davantage le centre économique de la capitale de la Hongrie.
Très animée et culturelle, la ville fut de tous temps un repaire pour écrivains,  artistes et  musiciens comme Bartók, Lukacs, Liszt, Koestler ou encore Vasarely et Puskas.

Revenons sur les particularités des deux grands quartier. Celui de Buda (et sa colline de Gellert) offre un panorama sur le fleuve et les montagnes environnantes. On trouve au sommet de la colline la Citadelle, une forteresse en pierre, puis non loin le Palais Royal, bombardé pendant la Seconde Guerre Mondiale.
Rénové, le bâtiment abrite la Galerie Nationale et ses collections de sculptures gothiques et d’art moderne hongrois (y sont rassemblés des tableaux de Mihaly Munkácsy) et le Musée Historique de Budapest qui renferme des vestiges archéologiques de la vieille ville, du mobilier, des cristaux et de la céramique.

Depuis le 15ème siècle, Buda présente également le Bastion du Pêcheur (car des pêcheurs au Moyen-Age étaient chargés de protéger la partie nord du Palais Royal) et la superbe église de Mathias avec son adorable toit en tuiles vernissées et sa terrasse carrelée.

La culture des bains…

Extérieur des thermes Széchenyi.

Extérieur des thermes Széchenyi.

Buda, c’est la cité baroque par excellence. Il est conseillé de sillonner ses rues sinueuses à pied… c’est le meilleur moyen pour dénicher et observer des maisons et anciens palais dissimulés dans la verdure des jardins.
La vie à Buda est aussi à l’image de ses nombreux bains aux décors exceptionnels et alimentés en eaux de source. Le bain s’apparente à la fois comme un rituel et un art de vivre.
La nature est omniprésente. On peut flâner au milieu de parcs arborés sans quitter pour autant la ville. Budapest est en effet ceinturée de collines boisées que l’on peut facilement atteindre par un chemin de fer à crémaillère et ses stations romantiques.
Sur la rive où se situe Pest, les attraits touristiques ne manquent pas :  il y a le Parlement admiré de tous pour son architecture,  le Musée National Hongrois qui compte dans ses collections des trésors dont le plus vieux crâne découvert à ce jour en Europe,  la canne en or de Liszt,  le Belvárosis Templon.
On profitera de son séjour pour découvrir la basilique Saint-Étienne, la grande synagogue – la plus grande d’Europe-, les magnifiques gares de l’Ouest et de l’Est (œuvres de Gustave Eiffel), et les exceptionnels bains Szechenyi.
Une visite s’impose aussi à l’Opéra,  bel édifice néo-Renaissance, à la basilique Saint-Étienne, la plus grande construction ecclésiastique de la capitale.
On fera également un détour par la plus vieille église de la Hongrie qui date du 12ème siècle, le Musée des Arts, le Musée Ethnographique…
Au centre du Danube, les randonneurs apprécient de se retrouver sur l’Ile Margaret reliée à Buda et Pest par un pont. Cette île est dédiée au bien-être avec son complexe sportif, sa piscine, son jardin de roses et de fontaines. Budapest possède également un intéressant parc zoologique.
Pest s'étale en réalité sur une vaste plaine et on peut qualifier cette partie de la ville de centre administratif et commercial rythmé par la présence de nombreux cafés et salons de thé. Il y aussi les grands boulevards parsemés d'édifices imposants et colorés mélangeant les styles les plus divers : néo-gothique pour le Parlement le long du fleuve, néo-renaissance pour l'Académie des Sciences, baroque pour l'Hôtel de Ville. Le regard du visiteur est aussi capté par coupoles et dômes des églises.

Derrière les façades et les portes cochères des immeubles, on découvre des cours intérieures et des puits de lumière. Tout est raccordé à un puissant contacteur (ou interrupteur) et permet un dégradé de lumières resplendissant.
Observer le ballet incessant des tramways jaunes qui se croisent à toute heure constitue un spectacle. Un détour par les trois lignes du métro qui parcoure la ville nous plonge dans une atmosphère originale et facilite les déplacements.

Alors prêts pour un trek urbain qui saura vous séduire tant il y a de monuments et musées à découvrir à Budapest ?

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.