Lanzarote, l’île noire …

Vigne sur Lanzarote

Appartenant à l’archipel des Canaries, l’île volcanique de Lanzarote est la plus septentrionale de toutes. Les paysages sont composés essentiellement de roches brunes et sombres recouvertes d’une végétation rase. Découverte…

La réputation des Canaries commence à se forger lors des grandes explorations scientifiques des 18e et 19e siècles. De nombreux naturalistes européens viennent fréquemment étudier les paysages volcaniques extrêmement particuliers et leur riche flore autochtone.

Aujourd’hui, un million de touristes visitent Lanzarote (sur les 8 millions de visiteurs sur l’ensemble des Canaries), ils arrivent majoritairement de Grande-Bretagne, d’Allemagne mais aussi d’Espagne, de Scandinavie, de France, de Belgique et de Suisse. Certains, et particulièrement les personnes âgées, y résident plusieurs mois.

 

Les côtes volcaniques de Lanzarote

Les côtes volcaniques de Lanzarote

Lanzarote, des curiosités touristiques multiples…

Sur l’île de Lanzarote, le vent souffle parfois fort, et l’été notamment. Quand souffle  le Sirocco les températures peuvent grimper rapidement. En général, les hivers restent doux avec des températures rarement en dessous des 12°C.

Lanzarote est divisée en 7 municipalités : Yaiza, Tías , Haría, Teguise, Arrecife, Tinajo et San Bartolomé. Elles ont soit des allures désertiques ou bénéficient de belles plages de sable battues par l’océan Atlantique. L’île est classée Réserve de la Biosphère par l’UNESCO depuis 1993. Les trois centres touristiques principaux sont Puerto del Carmen, Costa Teguise et Playa Blanca.

Lors d’un voyage à Lanzarote,  on ne manquera pas les autres centres d’intérêts touristiques comme la capitale Arrecife réputée pour son patrimoine architectural et ses bateaux de pêche. Arrecife résume si bien Lanzarote avec ses plages, paysages, monuments, animations… A ne pas manquer le Castillo de San José construit au 18ème siècle ce qui fait de lui la plus ancienne bâtisse de la ville. Il abrite de nos jours le Musée International d’Art Contemporain où l’on peut admirer de magnifiques œuvres d’art de Picasso Miró et de Chillida.

Puis, on fera une halte par l’église de San Ginés, un édifice datant du 17e qui a été ordonné par l’évêque Don Manuel Verdugo y Alviturria ; le Castillo de San Gabriel, un palais classé monument historique bâti sous les ordres du Roi Carlos III au 16ème siècle. Il abrite actuellement le siège du Musée Archéologique.

Une balade en centre-ville permet de s’imprégner de l’ambiance d’Arrecife notamment de la rue Real  à la rue León y Castillo.

Sur l’île, une excursion s’impose dans le parc national de Timanfaya, au jardin des Cactus avec son sol noir caractéristique de l’île.

Une bonne table…

Si vous passez à table, vous remarquerez que la cuisine de Lanzarote est très copieuse, à l’image de celle espagnole. Le poisson est souvent à l’honneur avec notamment le mérou et le viejas. Goûtez également, lors d’un séjour, au Papas arrugadas con mojo picón, au Morcilla dulce et à la Sama frite. Tout repas se termine par un bon dessert du pays tels que  le lait grillé, le huevos mole, le los Bienmesabe ou encore le frangollo.

Sachez encore que l’agriculture et la pêche étaient autrefois la base de l’économie canarienne et de Lanzarote mais le tourisme est passé largement en tête. Un tourisme qui a fait son apparition en 1880. Les Canaries étaient alors recommandées pour le traitement de nombreuses maladies.

Lanzarote constitue un modèle de développement touristique stable remarqué par l’Organisation Mondiale du Tourisme qui a désigné Lanzarote comme un des six modèles universels de développement durable.

Il est vrai que la croissance de l’île s’est effectuée en harmonie avec la nature et l’environnement. Alors prêts pour une escapade ?

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.