Singapour, la Ville-Etat aux mille facettes

Singapour de nuit

Singapour la nuit. (© Someformofhuman)

Moderne, dynamique, prospère… Singapour fascine les Occidentaux, la ville surprend pour sa diversité ethnique, religieuse, culturelle, elle est aussi une capitale de la gastronomie en Asie. Découverte…

Jadis Singapour était une île pour pirates… posée sur une zone marécageuse dépourvue de ressources naturelles. On la nommait l’ancienne Singapura, « cité du lion ».

Singapour, un tigre économique

Aujourd’hui, elle est un tigre économique que tout voyageur apprécie pour son hébergement de haute qualité, ses artères commerçantes et sa culture conservant les traces de grandes civilisations.

Si on revient sur l’histoire de Singapour, en 1819, Sir Raffles rachete l’île au Rajah de Johore afin que les britanniques gardent le contrôle sur le trafic maritime sur le détroit de Malacca.

Au début du XXè siècle, Singapour conforte sa place de pôle stratégique et économique. En 1942, les Japonais occupent le territoire et persécutent la population. A leur départ, la cité n’est qu’un champs de ruine.
L’autonomie de Singapour est proclamée en 1959 et Lee Kuan Yew devient Premier ministre. Elle adhère à la Fédération malaise en 1963 et deux années plus tard, elle est exclue de la Fédération malaise et proclame la république. En 1990, au pouvoir autoritaire du régime autoritaire de Lee Kuan Yew succède une société plus libérale.

Les quartiers de Singapour : Chinatown, Orchad Road, Little India…

Singapour est constellée de quartiers très différents, variés et riches en attraits touristiques. On peut ainsi plonger dans l’ambiance chinoise de la cité en arpentant Chinatown, situé au sud-ouest de la ville (au sud de la Singapore River). Bien que moins authentique qu’auparavant, on y trouve encore des écrivains publics, sculpteurs, conducteurs de « rickshaw »…

On prend plaisir à s’y restaurer, à et découvrir ses temples. De l’autre côté de la Singapore River, se dresse le quartier colonial autour du quartier des affaires. On y admire des monuments coloniaux à l’image de l’hôtel de ville, de la cour suprême et du Parlement.

Singapour – Orchard Road

Sur Orchard Road, tout est très animé de jour comme de nuit. Le visiteur déambule à pied ou emprunte un bateau (Boat Quay et Clarke Quay) à son gré.

Les Singapouriens se donnent rendez-vous, non loin dans le Padang et le parc de l’Esplanade. Mais le quartier colonial parsemé d’églises, de musées (le musée d’Histoire, le musée des Civilisations Asiatiques, le musée des Beaux-Arts), le Fort Canning et… le fameux Hôtel Raffles, un monument national construit en 1899 sont les points forts à ne pas manquer lors d’un séjour.

Les communautés indiennes et musulmanes sont installées plus au nord, dans le quartier de Little India et d’Arab Street.

Serangoon Road et d’Arab Street sont propices à la balade et au shopping à travers les boutiques de produits indiens, les étalages de soieries, sarongs… Le centre commercial musulman Mustapha Centre situé au coeur de Little India est très tentant pour les achats de bijoux, de vêtements, d’électronique…

Le dimanche matin, il est vivement conseillé d’assister au traditionnel concours de chants d’oiseaux qui se déroule face au Wah Heng Coffee Shop. Arrêtez-vous aussi à la mosquée du Sultan, promenez-vous dans les jardins chinois et japonais du lac de Jurong et assistez à la messe dans l’église arménienne St-Grégoire. Tout cela ne laisse pas insensible.

Pour admirer les gratte-ciel du quartier financier, les monuments, la grande roue, l’opéra, le théâtre, prenez un bateau et ne manquez pas de poser votre regard sur le fameux Merlion, symbole de Singapour, mi-lion mi-poisson crachant de l’eau.

Singapour en favorisant la cohabitation harmonieuse des différentes cultures a ainsi pu se développer dans un climat social stable. Mais le système politique reste interventionniste et contrôle les comportements « déviants ».

Le visiteur apprécie lui de pouvoir circuler à pied dans les rues à toute heure sans être inquiété par les vols et le sentiment d’insécurité.

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.