Nouvelle-Zélande : la Terre du Milieu plus vraie que nature !

En visionnant le premier volet de la trilogie du Hobbit, les spectateurs pourraient croire que ce Voyage Inattendu doit beaucoup au directeur des effets spéciaux du film… mais les paysages spectaculaires de la Terre du Milieu sont bien réels : pour les voir de vos propres yeux, il vous suffit d’embarquer pour la Nouvelle-Zélande !

En attendant le départ, les membres de l’équipe du film vous feront voyager à travers les plus beaux décors du film de Peter Jackson dans un bonus de 6 minutes inclus dans le DVD du Hobbit en vente dès le 17 avril en France. Vous pouvez également retrouver cette vidéo sur la page Facebook et sur la chaîne Youtube de l’Office du Tourisme de Nouvelle-Zélande, ainsi que sur le site officiel www.newzealand.com.

Pour Kevin Bowler, Directeur général de l’Office du Tourisme de Nouvelle-Zélande, ce partenariat avec l’équipe du film a apporté à la destination une exposition médiatique jamais observée, puisque le film a rencontré un succès mondial avec plus d’1 milliard de dollars de recettes au box-office.

Ce voyage au détour des décors du film débute à Hobbitebourg, dans la campagne verdoyante de Waikato (Ile du Nord), à Matamata. Ces décors sont aujourd’hui une attraction très prisée des touristes : le fantastique peut devenir réalité pour les fans du film, qui pourront même frapper à la porte de Bilbon Sacquet… Nul doute que, pour le spectateur, la Nouvelle-Zélande est et restera l’authentique Terre du Milieu, comme le dit si bien Sir Ian McKellen, alias Gandalf le Gris : « C’est LA Terre du Milieu que j’ai toujours imaginé ! »

Sylvester McCoy (Radagast le Brun) résume quant à lui l’avantage de ce tournage en Nouvelle-Zélande : « faire de sublimes plans à 360°, sans aucune antenne parabolique en vue ! ».

C’est Queenstown, destination la plus prisée du pays, qui a suscité l’engouement de la part de tous les membres de l’équipe. « Cascades, roches volcaniques, vallées, un vrai bijou…à l’autre bout du monde » commente James Nesbitt (Bofur).

Finalement, c’est Martin Freeman (Bilbon) qui analyse le mieux ce partenariat de la Nouvelle-Zélande avec Le Hobbit : « Ces décors étaient absolument parfaits, bien mieux que des effets spéciaux. Vous pouvez l’utiliser comme publicité pour la Nouvelle-Zélande ! ».

Alors, qu’attendre de plus ? Direction la Nouvelle-Zélande

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.