Paris – des monuments incomparables

Montmartre Sacré-Cœur Paris © Canac

Paris se caractérise une large palette d’ambiances et de cultures mais la ville reste incontournable pour ses monuments racontant l’histoire d’une capitale vieille de 2 000 ans. Découverte…

Si l’Opéra Garnier reste l’opéra le plus réputé, l’opéra Bastille reste le plus grand opéra du monde devant ceux de Tokyo et de Sydney.

Sa construction fut décidée en 1982 par François Mitterrand qui souhaitait faire connaître l’art lyrique au plus grand nombre.
Dès mars 1983, pas moins de 1 700 architectes de 45 nationalités différentes proposèrent chacun un projet pour tenter de remporter le concours international lancé pour trouver le futur nom qui sera associé au nouveau bâtiment. 756 projets sont déposés. C’est finalement celui d’un architecte inconnu Carlos Ott, (uruguayen) qui fait l’unanimité.

La Conciergerie, les Catacombes…

Revenons à la grande histoire de Paris avec un site surnommé « Le Palais de la terreur ». Un Palais royal, qui fut utilisé comme tribunal révolutionnaire et prison et dernière demeure de Marie-Antoinette et Robespierre. Il s’agit de la Conciergerie. Elle représente avec la Sainte-Chapelle, le dernier vestige d’un immense palais royal médiéval lové sur l’Ile de la Cité. La Conciergerie atteste de la richesse de l’histoire française.

Lors de votre séjour dans un hôtel à Paris, ne manquez un lieu caché et pourtant immense : les Catacombes.

On prend plaisir à parcourir un dédale de galeries chargées d’histoire et d’anecdotes. Une vraie balade au cœur de Paris empreinte de mystères. Elle vous entraine dans une atmosphère particulière. Vous Longez des couloirs de pierre dans les entrailles de Paris. Si au contraire vous préférez prendre un peu d’altitude, rendez-vous à la Tour Montparnasse, haute de 210m, et offrant une vue imprenable, à 360°, sur les plus grands sites de la capitale.

Ouverte depuis 1972 au coeur du 15e arrondissement face de la gare du même nom, son 56e étage avec son toit-terrasse permet une d’observer Paris en panoramique.

Paris, Montmartre et le Sacré-Cœur…

Dans un autre registre, on ne saurait trop vous conseiller de flâner à Montmartre Sacré-Cœur.

Juchée sur la butte, la basilique du Sacré-Cœur veille sur Paris depuis plus d’un siècle du haut de ses 129 mètres.

Pour accéder au sommet de la butte Montmartre, les plus sportifs emprunteront les escaliers pentus du square Louise Michel et les autres prendront place à bord du funiculaire. Il est également possible d’y accéder par la rue Lepic dont le marché fut rendu célèbre par le film « Le fabuleux destin d’Amélie Poulain ». La rue Lepic fut prisée aussi  par Vincent Van Gogh. Il a d’ailleurs vécut au n°54 chez son frère Théo de 1886 à 1888.

Montmartre reste l’un des monuments les plus visités de Paris et d’Europe. Évidemment le Sacré-Cœur séduit le visiteur par son imposante beauté. La première pierre du monument fut posée en 1875. L’architecte Paul Abadie suivit sa construction qui s’acheva en 1913.

La bâtisse de style Romano-byzantin, lui confère un style éclectique. En forme de croix grecque, la basilique se compose de quatre petites coupoles dont l’aspect ivoire lui donne un air discret de mosquée.

La structure est surplombée par un dôme central haut de 80m. A l’extérieur, on observe d’éclatantes pierres blanches. La pierre utilisée fut extraite d’une carrière de château Landon. Un choix qui n’est pas fait dû au hasard puisque elle a la particularité de blanchir en période d’intempéries et préserve ainsi l’éclat du monument.

L’église demeure l’un des symboles parisiens reconnus et fut une source d’inspiration de l’architecture de bien des édifices.

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.