La Haute Maurienne et la Vanoise, la montagne authentique vous attend

Lacs de Pareis et Mont Seti (3153 m), Haute-Maurienne - © Dean Moriarty - Fotolia.com

Lacs de Pareis et Mont Seti (3153 m), Haute-Maurienne – © Dean Moriarty – Fotolia.com

En Haute Maurienne, la culture et les racines sont omniprésentes. On y admire un toit de lauzes, un clocher  médiéval…  un fort évoque l’histoire de la Savoie. Découverte…

La région est riche en chapelles  décorées  de  peintures  chatoyantes, de  costumes  locaux qu’on ne manque pas l’architecture traditionnelle en Haute Maurienne.

Pas étonnant, cette terre est chargée d’histoire. Il s’agit d’une terre de passage millénaire et d’une montagne peuplée depuis plus de 6000 ans, aux influences culturelles variées entre France et Italie.

La Haute Maurienne et l’art baroque…

On est ici au sein d’un Pays d’Art et d’Histoire. L’Art Baroque tient toute sa place. En effet, au 17e siècle, le baroque, art nouveau venu d’Italie a rencontré en Maurienne un écho inattendu.

Le faste des décors évoque un certain paradis pour les montagnards. Les peintres et sculpteurs en font un vrai art populaire. Le patrimoine religieux exceptionnel est, aujourd’hui, répertorié dans le cadre des Chemins du Baroque.

Les visiteurs passionnés par le baroque ne manqueront pas de visiter les chapelles Saint-Sébastien et Saint-Antoine. Emblématiques du Moyen Âge, les chapelles Saint-Sébastien à Val Cenis Lanslevillard et Saint-Antoine à Bessans cachent des trésors.

 

En effet, elles renferment des ensembles peints constitués de nombreux panneaux datant de la fin du 15e et du début du 16e siècle représentent la vie du Saint et du Christ.

Le Parc national de la Vanoise…

Mais, lorsque l’on se rend en Haute Maurienne Vanoise, on est saisi par les paysages grandioses du Parc national de la Vanoise.  Cet espace naturel exceptionnel,  premier parc national français fut créé en 1963 pour sauvegarder la flore et la faune d’une grande diversité.

Le parc possède pas moins de 14 km de frontière commune avec le Parc national italien du Grand Paradis.

A eux deux, ils forment le plus vaste espace protégé d’Europe avec 1250 km² d’une nature exceptionnelle et préservée.

Ce qui fait donc son l’originalité de cet espace, c’est sa diversité faunistique et florale incomparable. On y observe des troupeaux de bouquetins, on peut surprendre les chamois escaladant les versants escarpés des plus hautes cimes,  regarder et approcher les marmottes qui surveillent leur prédateur comme l’aigle royal qui plane dans les airs à l’affût d’une proie ou bien encore l’immense gypaète, dit le casseur d’os.

Si vous choisissez de pratiquer une balade ou des randonnées en famille, vous croiserez certainement l’edelweiss. Une fleur rare, symbole de la haute montagne.

On trouve également la linaigrette ou herbe à coton, le majestueux sabot de Vénus et bien entendu de grandes forêts de mélèzes.

Le Parc national de la Vanoise avec plus de 107 sommets situés à plus de 3000 mètres d’altitude, une centaine de lacs d’altitude, des cols légendaires dont le col de l’Iseran , le plus haut col routier d’Europe, une vingtaine de glaciers , 600 km de sentiers… vous surprendra.

Responses are currently closed, but you can trackback from your own site.

Comments are closed.